Guerre franco-chinoise 1881-1885

De WikiPLM
Aller à : navigation, rechercher

Historique

La guerre franco-chinoise est un conflit qui a opposé la France de la Troisième République et la Chine de la dynastie Qing. Elle s'est déroulée de septembre 1881 à juin 1885. Après de nombreuses victoire, le corps expéditionnaire français connait une défaite au Tonkin. Cette défaite, que les Français appelèrent l'affaire du Tonkin, créa un scandale financier et politique majeur pour les partisans de l'expansion coloniale. Ce conflit ayant entraîné d'importants remous politiques, ce revers militaire entraîne finalement la chute du ministère Ferry, le 30 mars 1885 (ce qui vaudra à Jules Ferry, Président du Conseil et partisan de l'expansion coloniale, une certaine impopularité)... Dans les jours suivants, le nouveau gouvernement s’efforcera de mettre fin aux opérations. Malgré a retraite de Lạng Sơn le 28 mars 1885, les opérations terrestres ont globalement permis le succès des Français au Tonkin, tandis que les victoires navales ont poussé la Chine à reconnaître sa défaite. Le traité mettant fin aux hostilité est signé le 9 juin 1885, la Chine reconnaissant le traité de Hué et abandonnant sa suzeraineté sur l'Annam et le Tonkin.

Ce conflit lointain va nécessiter une importante logistique dans l'hexagone, principalement pour l'approvisionnement des ports, notamment le site de Toulon. Le chemin de fer est utilisé pour le transport de troupes et matériel.

Mais, selon toute vraisemblance, ce sont aussi des militaires de retour du Tonkin qui introduiront le choléra à Toulon en juin 1884. Une épidémie à laquelle le chemin de fer (entre autres) permettra un développement dans une grande partie du pays.

Le dernier avatar se déroule à proximité de Marseille, après la cessation des opérations, dans un immense camp militaire installé au Pas des Lanciers. Là encore, le chemin de fer est appelé à la rescousse pour le transport des malades et l'évacuation du camp.

Le chemin de fer est également utilisé pour le transport des dépouilles de soldats, notamment le 26 août 1885, pour le dernier voyage de l'amiral Courbet de Hyères à Abbeville.

La guerre vue dans la presse

De très nombreux articles de presse sont consacrés aux différents épisodes de cette guerre coloniale. (Documents disponibles par exemple sur le site BNF-Gallica). Nous ne reprenons ici que quelques extraits concernant plus particulièrement les "chemins de fer".

Onécrit de Toulon que les détachements dé volontaires pour le Tonkin continuent à arriver dans celte ville. Avant-hier, dix-huit hommes, dont deux sous-officiers; du 122e de ligne, sont arrivés de Montpellier et se sont embarqués Mer. Un autre détachement, provenant de divers régiments d’infanterie et d’artillerie, de Lyon et de Bourg, est également arrivé et s’embarquera sur le Cachar. D’autre part, on annonce que la manufacture de cartouches de Valence vient d’expédier, à Toulon par un train de quarante cinq wagons, un premier envoi de 4,500,000 cartouches métalliques destinées au corps expéditionnaire. (Journal L'intransigeant 17-1-1885)

  • Les renforts.

On écrit de Marseille que le mouvement des troupes continué à la gare de Marseille. Jeudi, divers détachements du 48e de ligne,venant de Lille, des 33e, 110e, 127e, venant d’Arras, ont traversé la gare de Marseille, se rendant à Salon, où ils vont reformer le bataillon du 1e zouaves parti pour le Tonkin. (Journal L'intransigeant 15-2-1885)

  • Les renforts.

Voici quelques renseignements sur les renforts qui vont être envoyés au Tonkin sans délai. Les détachements destinés à former les 8 000 hommes de renfort qui vont être envoyés au Tonkin se constituent rapidement dans les chefs-lieux de chaque corps d'armée. Ils vont être incessamment dirigés sur Toulon par le chemin de fer. En même temps, neuf navires sont affrétés en toute hâte par le ministre de la marine. (Journal L'intransigeant 3-4-1885)

Notes et références

  • Wikipédia guerre franco_chinoise [[1]].
  • Wikipédia expédition du Tonkin [[2]]
  • Journal L'intransigeant [[3]] site BNF-Gallica.
  • Journal Le Radical [[4]] site BNF-Gallica.
  • Journal Le Matin [[5]] site BNF-Gallica.